ACTUALIITESPOLITIQUE

« La fin de l’arme de la faim Ousmane » (Par Sheikh Ndiaye)

Dans les années 90, une fin de ramadan retient particulièrement l’attention. Le sage Abdoul Aziz Sy Dabakh fît un communiqué pour rompre le jeûne en plein milieu de journée.

Il venait d’être informé de l’apparition de la lune la veille. « J’ai été rattrapé par la charia à laquelle je me plie entièrement « . Disait il.

Mon frère Ousmane, ce hadith koutsy (divin) vient de te rattraper. « Oh fils d’Adam, c’est qu’entre Moi toi,il y a trois rapports. L’un est à Moi, l’autre à toi et le troisième est partagé entre Moi et toi.

1. Ce qui est à Moi, c’est ton souffle vital.
2. Ce qui est à toi c’est ton œuvre.
3. Ce qui est entre Moi et toi, c’est à toi qu’incombe l’imploration et à Moi l’exaucement. » Les exhortations sublimes de l’imam Ghazali. Exhortation n.29

C’est très clair, mes chers frères. Vous devez immédiatement cesser cette arme de la faim à des fins politiques. Elle est illégale en islam. Une prière régulière du premier khalife Aboubacar Sadikh corrobore si besoin en est encore, davantage.

« Seigneur fait en sorte que la fin de ma vie soit la meilleure, et que la meilleure de mon action soit la dernière, que le meilleur jour pour moi soit le jour de Ta rencontre », d’après Mouawiya ibn Qourra.

L’imam Ali(ra) a conseillé à Al Achiath ibn Qaiss « Puise du courage lorsqu’un malheur t’affecte, dans ta foi en Dieu et remets toi entre Ses Mains tout en espérant qu’Il te le compte comme un acte méritoire auprès de Lui sinon, tu trouveras ta consolation comme les animaux: dans l’oubli.

Et mon âme sait que je ne puis lui faire confiance et que je ne peux atteindre la sagesse qu’en lui désobéissant. Les sagesses d’imam Ali(ra) les 4 khalifes. L’exhortation sublime n.35 tombe tel un couperet purificateur  » Tu te trouves le matin entre deux bienfaits dont tu ne sais pas lequel des deux est grave pour toi.

S’agit il de tes péchés cachés aux autres ou bien de l’éloge et du bien en ta faveur. Pourtant, si les gens savaient ce que Je sais de toi, ils ne t’adresseraient plus leurs saluts. Mais ce qui est plus important, c’est ta préservation, ton indépendance par rapport aux gens, leur besoin de toi et le fait qu’ils cessent de te nuire.  »

Cf: les exhortations sublimes(imam Ghazali), les 4 khalifes.

Par Sheikh Ndiaye

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page